OSTÉOPATHIE ET COMPLÉMENTARITÉ

On pense trop souvent que « médecine douce » s’oppose à la médecine allopathique classique, or il n’est pas question d’opposition mais de complémentarité..

En voici quelques exemples :

Le suivi postopératoire après une intervention chirurgicale :

Chirurgicalement et médicalement tout est normal, mais certaines choses intéressent l’ostéopathe :

L’ostéopathie ne remplace pas la chirurgie mais peut aider le corps du patient à mieux l’accepter.

La rééducation post-traumatique :

::::images:osteopathie:entorse-cheville-attelle-bequille.jpg Exemple : une entorse de cheville.

Pour le médecin et le kinésithérapeute tout est normal.
L’ostéopathe va vérifier que le fonctionnement de la cheville n’est pas perturbé par d’autres structures, et aider les tissus à se libérer de l’empreinte du traumatisme.

Il ne s’agit en aucun cas de remplacer la rééducation mais de l’optimiser, de la rendre plus efficace et plus durable.

 

L’orthodontie :

::::images:osteopathie:orthodontie-elastique-img.jpg Le crâne possède une mobilité, et une grande malléabilité, surtout chez l’enfant. Lorsqu’on pose un appareil rigide sur cette structure souple, on imagine facilement que sa mobilité va être perturbée.

Si avant la pose de l’appareil le corps de l’enfant présente beaucoup de blocages, il ne pourra pas s’adapter à cette nouvelle contrainte. On peut alors voir apparaître des maux de tête, de dos, des troubles de l’humeur et de l’attention.
C’est pourquoi il est important de traiter l’enfant en ostéopathie avant l’appareillage.

Une fois l’appareil en place, l’ostéopathe va aider le corps à supporter la correction, en harmonisant le nouveau système (enfant + appareil dentaire).

A la fin du traitement orthodontique, il faudra également aider le corps à retrouver un fonctionnement normal, sans appareil.

Notons qu’un traitement crânien précoce pourrait certainement éviter de nombreuses anomalies dentaires.

Même si le crâne d’un adulte est moins souple, ce même travail pourra être nécessaire lors d’un appareillage, pose d’implant, de couronnes, etc…

 

L’ostéopathie peut donc être tout à fait être complémentaire à d’autres systèmes de soins !